Lettre ouverte à Adolf Sarkozy et autres Magda Moreno

Madame, Monsieur,

Je tiens d’abord à dire que je n’appartiens à aucun parti, à aucune cause politique. Je n’appartiens qu’à ma propre et petite personne. Comme l’a si bien dit Descartes (je suis sûr que ce nom vous dit quelque chose) il y a quelques centaines d’années de ça,

Je n’ai donc, bien évidement, aucune intention de laisser les valeurs que vous soutenez me remplir le cerveau. Valeurs qui, d’ailleurs, sont bien éloignées de celles de la France, soit dit en passant. Je reviendrai là-dessus plus bas.

Je n’ai donc aucune intention de me mettre à penser que les Roumains sont des parias, des gens qu’il faut absolument chasser de notre pays, ce sans quoi nous sommes tous condamnés à mourir dans d’atroces souffrances, sous les coups de l’odieuse mendicité que tous les « Roms » exercent, exclusivement pour rester en France ou financer leur consommation/vente de drogue quotidienne.

Comme l’a si bien dit Monsieur Montebourg sur RTL, c’est de la même manière que l’extermination des Juifs a démarré. Agir de la sorte est d’une irresponsabilité rarement observée. Stigmatiser tout en peuple, toute une culture, revient dans ce cas précis à dire que les Roumains ont le gène du vol, de la mendicité, et de je ne sais quels autres maux.

Non, les Roumains ne vous sauveront pas de 2012. Et j’espère de tout cœur que votre successeur saura revenir aux sources de ce qu’est la France, qui se trouve à l’exact opposé de ces trois dernières années sous votre joug. Vous ne pouvez jouer de cette manière avec la France. Le rayonnement de la France dans le monde est bien plus important que vous ne semblez le croire.

La France est une terre d’accueil. Pas une terre de rejet et d’exclusion. Votre France n’est pas ma France.

Ma France à moi fait rêver le monde entier (peut-être pas les États-Unis, mais Dieu merci, les États-Unis ne sont pas le monde).

Ma France à moi accueille toute personne cherchant asile.

Ma France à moi, c’est une terre de liberté, où l’on se sent chez soi, où l’on a la liberté d’exercer la religion que nous souhaitons, dans l’ombre et l’intimité de notre foyer. Un endroit où dire ce que l’on pense n’est pas un crime. Un endroit où je peux déambuler en liberté, quelle que soit mon origine ou ma nationalité.

Ma France à moi, c’est la terre des des Droits de l’Homme (oui, ces mêmes droits que vous bafouez en renvoyant ces pauvres gens « chez eux »).

Alors je vous en prie, cessez donc cette politique qui fait honte à notre pays, qui fait honte à nos valeurs, et qui donne la chair de poule à feu nos plus grand penseurs, philosophes, Lumières qui sont redevenus poussière il y a bien longtemps de ça.

Publicités

Une Réponse to “Lettre ouverte à Adolf Sarkozy et autres Magda Moreno”

  1. Fantastic beat ! I would like to apprentice even as you amend
    your web site, how could i subscribe for a blog site?

    The account helped me a acceptable deal. I had been a
    little bit acquainted of this your broadcast provided vibrant
    transparent concept

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :